Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Adresse du PCF aux parlementaires de gauche : les lois à voter en urgence !

le 09 April 2013

Adresse du PCF aux parlementaires de gauche : les lois à voter en urgence !

Nous, élu-e-s communistes, nous adressons solennellement à tous les parlementaires socialistes, écologistes, radicaux de gauche : il faut changer de cap !

En mai et juin derniers, les Français ont voté majoritairement pour le changement. C’est la raison pour laquelle le PCF, avec le Front de Gauche, a appelé les électeurs à soutenir votre candidature au 2ème tour des élections législatives. C’est une majorité de gauche qui vous a élu, bien au-delà du seul Parti Socialiste.

Or, nombre des choix mis en œuvre par le gouvernement Ayrault vont à l’encontre des attentes exprimées par vos électeurs, dont nous sommes. Les promesses faites pendant la campagne électorale ne sont pas tenues : le combat annoncé contre la finance est oublié, les plans de licenciements se multiplient, avec leur cortège de drames humains, compromettant gravement les capacités de production industrielle de notre pays. Pire, le projet de loi sur la flexibilité de l’emploi (ANI) est un vrai démantèlement du droit du travail, une régression sociale majeure. La politique d’austérité appliquée par le gouvernement ne permet pas de répondre à la préoccupation principale des Français : l’emploi. L’affaire Cahuzac crée un climat délétère dans le pays, alimentant un sentiment de « tous pourris », dangereux pour la démocratie.

Il est plus que temps de changer de cap et de répondre aux attentes populaires.

Les parlementaires communistes font des propositions de lois en ce sens. C’est pourquoi nous vous interpelons, en tant que parlementaire de la majorité de gauche, pour que vous souteniez activement les propositions suivantes :

Une loi contre la fraude fiscale, (l’équivalent du budget de l’Education nationale) à partir des propositions du sénateur PCF Eric Bocquet. Des mesures efficaces, qui doivent être proposées à l’échelle européenne mais que la France peut mettre en œuvre dès à présent.

La loi d’amnistie des militants syndicaux menacés ou condamnés sous l’ère des gouvernements de la présidence de N. Sarkozy, déposée à l’Assemblée nationale par les députés du Front de gauche.

Le rejet de la proposition de loi gouvernementale sur la « sécurisation de l’emploi », voulue par le Medef et que les organisations syndicales majoritaires ont refusé de signer car  ce serait une véritable régression sociale.

Les communistes ne renonceront pas au changement attendu. Nous refusons l’échec de la gauche, qui ne manquerait pas de ramener la droite et son extrême au pouvoir. Nous voulons faire le pari de la réussite : pour cela, il est temps d’envoyer des signaux forts au mouvement social, aux millions de Français qui ont voté pour le changement et qui sont prêts à se mobiliser pour soutenir l’action de la majorité sur des mesures réellement de gauche.

Le seul moyen de répondre à la crise économique, sociale et politique que traverse notre pays est de répondre enfin aux attentes de celles et ceux qui vous ont élus.