Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Sanofi : le PCF soutient les salariés qui refusent, à juste titre, l’accord au rabais de la direction



Les salariés consultés par référendum ont voté à 79 % contre la signature de l’accord portant sur les mesures d’accompagnement du plan de "réorganisation" de Sanofi-Aventis Recherche et développement.
Il faut dire que, s’asseyant sur les engagements pris auprès des salariés et du ministre Arnaud Montebourg, la direction a scandaleusement revu à la baisse ce plan d’accompagnement : 150 licenciements supplémentaires par rapport aux engagements pris (376 emplois supprimés en R&D), remise en cause des garanties indispensables sur l’avenir des activités sur le site de Toulouse, volontariat contraint… Avec ce plan, ce sont les salariés qui, une fois de plus, paieraient l’augmentation des dividendes versés aux actionnaires : en 3 ans, l’action du groupe a augmenté de près de 70%, un record ! Le gouvernement doit enfin se décider à présenter au Parlement une loi contre les licenciements boursiers, comme celle proposée par les députés et sénateurs communistes.
Le PCF, ses militants et ses élus, expriment leur soutien total aux salariés en lutte de Sanofi. Ils interpellent le gouvernement pour qu’il impose le maintien de l’emploi dans ce groupe prospère, qui n’a aucune raison de licencier si ce n’est la volonté d’augmenter le profit de ses actionnaires.

Nous assistons à une véritable destruction d’un outil de recherche et de production pharmaceutique, stratégique pour le pays. Ce sont des décisions mauvaises pour l’emploi et pour les malades qui, en France comme dans le monde, ont besoin d’être soignés.

Défendre la filière médicament, passe selon nous, par la création d’un Pôle public du médicament en France comme en Europe, afin de renforcer la recherche et la production au service des professionnels de la santé et des usagers.

 

Sanofi : le PCF soutient les salariés qui refusent, à juste titre, l’accord au rabais de la direction