Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Le PCF indigné des violences policières à Toulouse vis-à-vis des manifestants Kurdes qui souhaitaient manifester leur soutien à leurs combattants massacrés par Daesh

Le PCF, ses élus et militants, expriment leur indignation et leur colère face aux comportements des forces de l'ordre ce mardi en début d'après midi à Toulouse, qui ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser une manifestation de soutien de la communauté Kurde de Toulouse à proximité de la place du Capitole. Ce dérapage policier vis-à-vis de manifestants qui étaient pour beaucoup des femmes et des enfants et qui dans l'émotion, dans l'urgence voulaient apporter leur soutien aux combattants Kurdes massacrés par les terroristes de l'Etat Islamique est inqualifiable.

Ce dérapage souligne le positionnement scandaleux de la coalition qui a laissé les villes kurdes tomber aux mains des forces de l'Etat Islamique Daesch, avec son lot de massacres, plutôt que de livrer des armes aux combattants kurdes ou de laisser passer les combattants kurdes de Turquie, laïques, communistes ou démocrates qui voulaient les soutenir. Le PCF affirme que cela n'est pas la position du peuple français. L'histoire jugera mais le peuple kurde, avec ses martyrs, a gagné la reconnaissance de tous les démocrates du monde entier, face aux terroristes. Ceux qui auront pris la responsabilité de les laisser massacrer ou de faire taire les manifestations de soutien seront comptables devant les peuples de leurs décisions.

Sur le dérapage policier de Toulouse, les parlementaires communistes vont demander que les responsabilités soient établies. Le peuple kurde doit entendre que la France est à ses côtés ; c'est la position des communistes mais au delà de tous ceux qui ont suivi les évènements dramatiques du Nord de la Syrie.



Pierre Lacaze,

Secrétaire départemental du PCF