Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac : libéralisme quand tu nous tiens...

Le gouvernement a décidé, sans concertation, de vendre les aéroports, autrement dit de privatiser de grands équipements construits avec l’argent public et qui sont des éléments stratégiques pour l’aménagement et le développement économique du territoire.

Toulouse-Blagnac fait partie du lot et les acheteurs se pressent au guichet. En effet, l’aéroport de Toulouse-Blagnac est un aéroport qui rapporte, ses comptes sont bénéficiaires et on peut faire confiance aux fonds de pension associés à des prête-noms plus ou moins locaux pour encore les améliorer.

Du député Borgel au président du CESR (Conseil Economique et Social Régional) en passant par la CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie), tout le monde s’inquiète du sort qui serait réservé à l’industrie aéronautique (prix des terrains, conditions d’utilisations de l’aéroport, etc.) Ces inquiétudes sont d’ailleurs fondées.

Mais pourquoi aucun d’eux ne pose la question essentielle : pourquoi privatiser un outil efficace qui rapporte de l’argent à l’Etat, à la CCI, aux collectivités locales et qui permet le développement d’une des rares industries française qui créée des emplois ?

Les aéroports, les autoroutes, les gares, les voies ferrées sont des éléments importants pour permettre à l’économie de fonctionner et faciliter la vie de tout un chacun. Ils doivent rester dans la maitrise publique.

L’exemple des autoroutes est aujourd’hui édifiant : même la Cour des Comptes dénonce les profits faramineux réalisés par les sociétés autoroutières depuis leur privatisation par l’équipe Sarkozy. Et le gouvernement veut aujourd’hui renouveler l’opération avec les aéroports.

Nous devons exiger un véritable débat sur l’avenir de l’aéroport de Toulouse-Blagnac qui est le fruit du travail des Toulousains.

Bernard Marquié

No
 

Privatisation de l'aéroport de Toulouse-Blagnac : libéralisme quand tu nous tiens...