Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Rassemblement ce jeudi 19 mars à 12h devant la gare Matabiau pour la défense du service public ferroviaire

Rassemblement ce jeudi 19 mars à 12h devant la gare Matabiau pour la défense du service public ferroviaire :
 
USAGERS - CHEMINOTS : les raisons de la colère 
En octobre 2013, le Ministre des Transports présentait le projet de réforme ferroviaire : « Elle permettra de moderniser le service public ferroviaire, pour le rendre plus efficace et moins coûteux, au service de tous les Français ». Lors du conflit social des cheminots en juin 2014, le Premier Ministre et le Président de la SNCF qualifiaient la grève «d’irresponsable» et « d’incompréhensible ». Qu’en est-il aujourd’hui de l’efficacité attendue ? À peine cette réforme se met-elle en place, que ses effets les plus néfastes, dénoncés par les cheminots en juin dernier, se font ressentir. Le constat est là : les mauvais coups s’accélèrent pour les usagers et les cheminots 
 
USAGERS, CHEMINOTS, ENSEMBLE,
EXIGEONS DES MOYENS POUR UN SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE DE QUALITÉ, DE SÉCURITÉ ET ACCESSIBLE À TOUS
RASSEMBLEMENT DEVANT LA GARE DE TOULOUSE JEUDI 19 MARS À 12 H
 
 
REFORME DU FERROVIAIRE 
• Suppression d’emplois cheminots : 2000 en 2015 ;10000 d’ici à 2020 (d’après rapport expertise) = dégradation du service
• Augmentation des tarif +2,6% 
• Trains supprimés : 1900 en 2014 sur la région 
• Retards, 
• Trains sous dimensionnés..
• Fermeture de guichets (Cahors, Castres, Arènes, Gramont…)
• Réduction d’amplitude d’ouverture
• Temps d’attente rallongés
• Annonces de suppression des contrôleurs
• Fermeture de la ligne Montréjeau Luchon 
• Menaces sur Rodez/Millau 
• POLT (Paris.. Limoges..Toulouse) en danger 
• Suppressions de dessertes (Toulouse Hendaye) 
• Maintenance et entretien du réseau délaissés 
• Temps de trajet rallongés
 
Depuis plusieurs années les politiques des transports menées ont des conséquences importantes : 
Impact sur la compétitivité-prix du train : l’augmentation des péages a été répercutée par les transporteurs (essentiellement la SNCF), dégradant ainsi la compétitivité-prix et amenant les voyageurs à choisir un autre mode de transport 
Impact sur l’environnement : depuis 2008, la hausse des trafics de la voiture et la stagnation du train font que les émissions de CO2 ne baisse plus ! 
Impact sur les couts externes supportés par la société (bruit, accidents, pollution, etc..): les coûts externes de la voiture sont 8 fois supérieur à celui du train ! La hausse des trafics sur route (marchandises et voyageurs), au détriment de ceux du rail, impacte donc toute la société
 
No
 

Rassemblement ce jeudi 19 mars à 12h devant la gare Matabiau pour la défense du service public ferroviaire