Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Twitt indigne de M. Bolzan sur le PCF

Le PCF, ses militant-e-s et ses élu-e-s sont indignés par les propos diffamatoires que vient de diffuser l'adjoint au maire de Toulouse Jean-Jacques Bolzan sur son compte Twitter, traitant le PCF de "parti historique xénophobe. Coucou Staline". Ces propos, qui finissent de discréditer leur auteur, sont la preuve que M. Bolzan connait bien mal l'histoire de notre pays et tout particulièrement de notre ville, à moins qu'il préfère volontairement l'ignorer pour mieux pêcher en eaux troubles les voix de l'extrême-droite. 

Le PCF s'honore en effet d'avoir compté dans ses rangs "ces étrangers et nos frères pourtant" pendant les heures les plus sombres de notre histoire : ils avaient nom Marcel Langer, héros de la Résistance, communiste et juif polonais, décapité dans la cour de la prison St-Michel par les nazis. à qui le procureur de Vichy a dit : "Vous êtes juif, polonais, communiste. Trois raisons pour moi de demander votre tête." Ou encore Charles Michalak, communiste polonais, résistant toulousain, déporté à Dachau dans le "Train fantôme". Ou Angèle del Rio, d'origine espagnole et Yves Bettini d'origine italienne, tous deux membres du groupe de Jeunes Communistes qui ont réalisé le premier acte de Résistance à Toulouse le 5 novembre 1940. Angèle del Rio, épouse Bettini, fut décorée de la Légion d'Honneur dans les salons de la mairie de Toulouse... La liste serait longue... Ce sont également les communistes français qui se sont engagés dans les Brigades Internationales aux côtés de leurs camarades espagnols, eux qui les ont aidé et accueilli dans notre ville rebelle, comme en témoigne l'histoire de l'Hôpital Joseph Ducuing... Les communistes français qui, tout au long de leur histoire, ont toujours été de tous les combats pour la dignité humaine, quelque soit la nationalité de ceux qui avaient besoin de leur aide : peuples de Palestine, du Vietnam, d'Algérie, d'Afrique du Sud...
 
Dignité... Un mot dont manifestement M. Bolzan ignore le sens.
 
Pierre Lacaze,
Secrétaire départemental du PCF