Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

La droite toulousaine a frappé : hausse record des impôts, hausse des tarifs !

Après un an de gestion de droite à Toulouse, sous la houlette du maire UMP Jean-Luc Moudenc, le réveil est douloureux pour les Toulousains : hausse record des impôts locaux, hausse des tarifs municipaux, baisse des subventions aux associations, diminution de l’offre de services publics municipaux, abandon de projets, transports en commun oubliés, volonté d’expulser les syndicats de leurs locaux… La campagne électorale de Monsieur Moudenc est bel et bien terminée !

Hausse des impôts et des tarifs: la double peine pour les familles

Non content d’augmenter les impôts (15% pour Toulouse auxquels s’ajouteront 15% en 2 ans pour Toulouse-Métropole), Moudenc augmente aussi les tarifs municipaux : suppression de la gratuité de la cantine pour les familles en difficultés, hausse des transports (remise en cause du tarif à 10€ pour les jeunes), des CLAE, des centres de loisirs, des équipements sportifs… De quoi faire basculer de nombreuses familles dans l’exclusion…

Jean-Luc Moudenc profite de la baisse de la dotation d’Etat (12 millions d'euros pour Toulouse) décidée par le gouvernement (que les communistes combattent) pour taxer les Toulousains de 18 millions supplémentaires ! En effet, 15% d'augmentation des impôts (record de France des grandes villes !) vont représenter 30 mililions supplémentaires pour la Ville, bien au-delà des 12 millions de baisse des dotations d'Etat. Avec l'augmentation prévisible de la population toulousaine, génératrice d'augmentation des recettes fiscales, selon M. Trautmann, adjoint de M. Moudenc, c'est 37 millions supplémentaires que recevra la mairie... Où est la « stricte stabilité fiscale » promise pendant sa campagne électorale ?

 

Qui ment aux Toulousains ?

 

Contrairement à ce que prétend M. Moudenc pour camoufler sa responsabilité, la gauche au Capitole a laissé des finances municipales saines : l’équipe de P. Cohen a sauvé Tisséo de la faillite et laissé un excédent de 18 millions d’euros sur sa dernière année pleine de mandat (2013) M. Moudenc devra trouver autre chose pour expliquer aux Toulousains son matraquage fiscal !

Les services publics sacrifiés

Autre décision de la droite municipale : le non-remplacement des départs en retraite des salariés de la Ville. Moins de salariés dans les écoles, les crèches, les piscines, etc, c’est l’assurance d’une dégradation du service rendu à la population. Sans parler de la diminution des jobs d’été pour les étudiants, ce qui va encore accroitre la précarité des jeunes.

Toulouse en panne de projets

Depuis son élection, JL Moudenc se contente d'inaugurer les projets lancés par l'ancienne municipalité : Le Métronome, La Machine, la ligne Envol du tram... Que ce soit pour les transports, l’urbanisme, le logement social ou la culture, aucun projet n’est encore annoncé, après 1 an de mandat !

Pire, les abandons de projets s’accumulent : circulaire du tramway, Maison de l’Image au Mirail, Cité de la Danse, prolongement de la ligne B jusqu’à Labège…Quant à la 3ème ligne de métro et la 2ème rocade promises, elles ne se feront pas (à supposer que M. Moudenc trouve les financements !) avant 15 ou 20 ans…Les embouteillages ont de beaux jours devant eux !

Ensemble, le 19 juin prochain, à l'occasion du Conseil Municipal, agissons !

RASSEMBLEMENT PLACE DU CAPITOLE à partir de 9H

Ensemble, allons dire à M. Moudenc ce que nous voulons :

·        L’annulation de la baisse des impôts de 15%

·        La retour à la gratuité des cantines scolaires pour les plus faibles revenus ou à un tarif symbolique (de 0,13 centimes comme à Paris)

·        Le maintien des emplois saisonniers en été pour les étudiants

·        Le maintien des subventions aux structures culturelles et sportives et aux associations

·        Ouverture des piscines d’Ancely, de Pech David et de Job

·        Le maintien des emplois de la Ville pour le bon fonctionnement des services

No
 

La droite toulousaine a frappé : hausse record des impôts, hausse des tarifs !