Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Pierre Lacaze (PCF) : « Monsieur Moudenc, c'est Monsieur Bouchon à Toulouse » Actu-Côté Toulouse 14/10/2015

Le président du groupe des élus communistes à la mairie de Toulouse attend avec impatience le conseil municipal du 16 octobre 2015 pour dire ses quatre vérités au maire de la ville

Le climat est de plus en plus tendu entre Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et maire LR de Toulouse, et son opposition. Après un clash politique sur la question de l’accueil de réfugiés syriens à Toulouse, lors d’un conseil de Toulouse Métropole, mardi 29 septembre 2015, le maire et son opposition se retrouvent vendredi 16 octobre 2015 pour un conseil municipal de la ville de Toulouse, promettant d’être houleux.

Au sein de l’opposition, l’élu communiste Pierre Lacaze est particulièrement remonté à la veille du premier conseil municipal toulousain depuis la trêve estivale. Fulminant devant la feuille d’impôt augmentée de 15 % que viennent de recevoir les Toulousains, se désespérant à l’idée que Jean-Luc Moudenc ne veuille pas accueillir de réfugiés syriens à Toulouse, le leader communiste critique également les positions du maire en matière de transports en commun.

« Il faut libérer le tramway »

Jamais avare de formule, Pierre Lacaze n’y va pas par quatre chemins sur la question des déplacements à Toulouse: « Monsieur Moudenc, c’est monsieur Bouchon ! ».

Oui, monsieur Moudenc c’est monsieur Bouchon car son choix de l’hypothétique ligne de métro et le blocage de tous les projets engagés a aggravé la situation sur la rocade, insiste Pierre Lacaze.

L’élu dénonce notamment que « Jean-Luc Moudenc retarde ou va annuler le prolongement de la ligne B du métro jusqu’à Labège ». Rappelons, sur ce dossier défendu notamment par élus du sud-est toulousain et le milieu économique, que le maire de Toulouse et le président de Tisséo Jean-Michel Lattes s’interrogent sur la pertinence de poursuivre cette opération chiffrée à 362 millions d’euros alors qu’une troisième ligne de métro, annoncée pendant la campagne électorale, et dont l’un des terminus est projeté à Labège, desservirait la même zone à moyen terme.

« Ridicule »

Pour lutter contre les fameux bouchons toulousains, Pierre Lacaze réclame à Jean-Luc Moudenc la poursuite du maillage de l’agglomération en tramway, moins coûteux et plus rapide à réaliser.

 Le blocage du tramway au niveau de Saint-Michel est devenu ridicule pour la France entière et devient une insulte pour les automobilistes toulousains. alors que nous allons avoir le TGV et que le tramway rejoint la zone industrielle d’Airbus.

L’élu préconise de prolonger le tramway jusqu’à la gare en perspective de l’accueil de la LGV et « pour que les salariés d’Airbus du Nord toulousain prennent le tramway et libèrent la route ».

« Il faut libérer le tramway si l’on veut libérer la rocade, sinon le surnom de Monsieur Bouchon ne quittera pas le locataire actuel du Capitole avant son départ dans quelques années. C’est l’intérêt général des Toulousains », persiste Pierre Lacaze, à quelques heures d’un conseil municipal dont les propos liminaires introductifs seront sans aucun doute l’occasion d’une sacré empoignade…

 

Pascal Pallas

 

Rédacteur en chef

 

Pierre Lacaze (PCF) : « Monsieur Moudenc, c'est Monsieur Bouchon à Toulouse » Actu-Côté Toulouse 14/10/2015