Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Journée internationale pour Kobanê : Dominique Satgé a exprimé le soutien des communistes au peuple Kurde



Ce dimanche 1er novembre avait lieu la Journée Internationale de Solidarité avec Kobané. C'est place du Capitole à Toulouse que Maison Franco-Kurde Midi-Pyrénées avait appelé à un rassemblement à 15h. Les participants ont défilé dans les rues de Toulouse, drapeaux kurdes au vent, avant de revenir place du Capitole où ont eu lieu plusieurs prises de paroles. C'est Dominique Satgé qui, au nom du PCF, a réaffirmé la solidarité des communistes avec le peuple kurde. Les élus communistes interviendront dans les collectivités où ils siègent pour demander l'attribution de subventions aux associations ou municipalités kurdes, au titre de l'aide humanitaire. Le PCF continuera également à exiger du gouvernement qu'il soutienne activement les combattants kurdes qui sur le terrain font face, avec courage et détermination, aux terroristes de Daesh.

Appel Journée mondiale pour Kobané :

Il y a tout juste un an, le monde regardait avec admiration le combat acharné des hommes et des femmes de Kobanê contre l’organisation de l’Etat islamique (Daesh) qui avait assiégé cette ville du Rojava (Ouest-Kurdistan, Syrie). Leur lutte est devenue le symbole de la résistance populaire contre la violence atroce et impitoyable de Daesh.
 
Le 1er novembre 2014, des actions de solidarité avec Kobanê ont eu lieu dans le monde entier suite à un appel urgent pour une journée mondiale de mobilisation visant à apporter un soutien matériel et humanitaire aux habitants et aux résistants de Kobanê.
 
Cet appel a été signé par des centaines d’organisations et de personnalités à travers le monde, parmi lesquelles figurent notamment le Professeur Noam Chomsky et l’archevêque Desmond Tutu, tous deux défenseurs de longue date de la lutte du peuple kurde pour l’autodétermination, des prix Nobel pour la Paix, comme Adolfo Perez Esquivel et Jose Ramos-Horta, ancien Président du Timor Oriental, Nora Cortinas, cofondatrice du mouvement des Mères de la Place de Mai en Argentine et la chanteuse palestinienne Reem Kelani.
 
Cependant, l’envoi de l’aide à Kobanê a été jalonné de difficultés insurmontables du fait de l’absence de soutien officiel. Ainsi, la population de Kobanê n’a pas reçu l’aide nécessaire pour continuer à vivre dignement. Ceci n’a pas favorisé le retour des réfugiés, même après la victoire fin janvier 2015 des combattants YPG et YPJ (Unités de protection du Peuple) qui ont chassé les gangs de Daesh de la ville et de ses environs. La ville étant entièrement détruite et demeurant sous la menace de Daesh, beaucoup de réfugiés ont fui vers des lieux plus sûrs. C’est pourquoi, il est plus que jamais nécessaire de mettre en place un couloir humanitaire qui permette de faire transiter l’aide par la Turquie.
 
Aussi, une pression importante doit être exercée sur le gouvernement AKP de façon à ce que des mesures immédiates soient prises pour faire parvenir à Kobanê, via la frontière turque, l’aide médicale, la nourriture et les vêtements, ainsi que le matériel nécessaire pour la reconstruction de la ville.
 
Malgré les assauts incessants des gangs de Daesh au cours des derniers mois, Kobanê reste libre et fière. La population continue sa résistance opiniâtre, déterminée à défendre le système d’autogestion démocratique mis en place à Kobanê, comme dans les deux autres cantons du Rojava. Ce système qui propose un nouveau modèle de société repose sur la démocratie participative, la laïcité et l’égalité des genres.
 
Nous devons admettre cette vérité tragique : le corps du petit Alan Kurdi n’aurait pas été retrouvé échoué sur une plage de Turquie si Kobanê avait reçu l’aide internationale nécessaire un an plus tôt.
 
Il est plus que jamais temps de soutenir Kobanê. Soutenir Kobanê, c’est aider à sa reconstruction, mais aussi être solidaire avec la lutte pour la liberté, la démocratie et la paix en Syrie. Il est plus que jamais temps de reconnaître que le système d’autogestion démocratique du Rojava constitue un modèle de démocratie pour toute la Syrie.
 
Il est temps de parler paix et d’agir pour la paix. Soutenir Kobanê, c’est soutenir la paix.
 
Nous appelons les peuples du monde entier à manifester leur solidarité avec Kobanê.