Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Pierre Lacaze présent à Antep à la frontière syrienne avec les Kurdes et les progressistes turcs pour affirmer le refus de la peur et de Daesh et un espoir : la paix et la solidarité

Présent sur Antep, ville kurde proche de la frontière syrienne avec douze  observateurs civils de Toulouse et Marseille, dont huit responsables ou élus du PCF, Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF et élu de la ville de Toulouse, a tenu à exprimer aux responsables du HDP et du CHP, principaux partis progressistes, qu’il a rencontré, sa solidarité et celle des communistes. Solidarité pour leur courage face aux meurtres de Daesh qui, la veille, ont égorgé deux journalistes syriens réfugiés dans la région. Un terroriste a été emprisonné le matin même.

Alors que la Turquie va voter ce dimanche, les meetings sont annulés de peur des attentats et la population attend avec angoisse les résultats. Est-ce le camp de la démocratie et de la paix qui  va de nouveau progresser ou le militarisme sur fond de nationalisme religieux du parti au pouvoir qui sortira renforcé de ces élections ?

Les députés et les militants, dont de nombreuses femmes, sont confiants mais les risques de fraudes sont majeurs dans un climat de tension où le pouvoir turc réprime et emprisonne les militants kurdes du HDP. Ils sont 17 à avoir été emprisonnés depuis trois jours à Antep et plus de 300 dans le pays.

Il y a plus de 600 000 réfugiés syriens qui sont présents dans la grande région d’Antep et les populations locales font face avec notamment le soutien des mairies du HDP. Les contacts sont pris pour que Toulouse puisse, avant la fin de l’année, fournir une aide humanitaire concrète. Nous travaillerons également pour obtenir une aide de la Région et du Conseil départemental. Le soutien à la démocratie, à ceux qui affrontent Daesh en première ligne, le soutien humanitaire sont les priorités de l’élu PCF de Toulouse. Priorités, qui, il l’espère, seront partagées par d’autres, notamment par le maire de Toulouse, qui n’a toujours pas validé ce soutien concret.

Yurdasev Ozsokmenter, députée HDP d’Antep, face au danger que représente Daesh, a tenu à dire que le pouvoir turc avait allumé un incendie dans les pays voisins mais que maintenant le feu est dans le pays et qu’il faut l’éteindre partout avec l’aide des Kurdes, et non contre les Kurdes. 

No

Présent sur Antep, ville kurde proche de la frontière syrienne avec douze  observateurs civils de Toulouse et Marseille, dont huit responsables ou élus du PCF, Pierre Lacaze, secrétaire départemental du PCF et élu de la ville de Toulouse, a tenu à exprimer aux responsables du HDP et du CHP, principaux partis progressistes, qu’il a rencontré, sa solidarité et celle des communistes. Solidarité pour leur courage face aux meurtres de Daesh qui, la veille, ont égorgé deux journalistes syriens réfugiés dans la région. Un terroriste a été emprisonné le matin même.

Alors que la Turquie va voter ce dimanche, les meetings sont annulés de peur des attentats et la population attend avec angoisse les résultats. Est-ce le camp de la démocratie et de la paix qui  va de nouveau progresser ou le militarisme sur fond de nationalisme religieux du parti au pouvoir qui sortira renforcé de ces élections ?

Les députés et les militants, dont de nombreuses femmes, sont confiants mais les risques de fraudes sont majeurs dans un climat de tension où le pouvoir turc réprime et emprisonne les militants kurdes du HDP. Ils sont 17 à avoir été emprisonnés depuis trois jours à Antep et plus de 300 dans le pays.

Il y a plus de 600 000 réfugiés syriens qui sont présents dans la grande région d’Antep et les populations locales font face avec notamment le soutien des mairies du HDP. Les contacts sont pris pour que Toulouse puisse, avant la fin de l’année, fournir une aide humanitaire concrète. Nous travaillerons également pour obtenir une aide de la Région et du Conseil départemental. Le soutien à la démocratie, à ceux qui affrontent Daesh en première ligne, le soutien humanitaire sont les priorités de l’élu PCF de Toulouse. Priorités, qui, il l’espère, seront partagées par d’autres, notamment par le maire de Toulouse, qui n’a toujours pas validé ce soutien concret.

Yurdasev Ozsokmenter, députée HDP d’Antep, face au danger que représente Daesh, a tenu à dire que le pouvoir turc avait allumé un incendie dans les pays voisins mais que maintenant le feu est dans le pays et qu’il faut l’éteindre partout avec l’aide des Kurdes, et non contre les Kurdes. 

 

Pierre Lacaze présent à Antep à la frontière syrienne avec les Kurdes et les progressistes turcs pour affirmer le refus de la peur et de Daesh et un espoir : la paix et la solidarité