Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Hausses des tarifs municipaux à Toulouse : les élu-e-s de l’opposition municipale soutiennent l’action des parents d’élèves et l’initiative de la FCPE « La semaine des nuits de l’école »

La majorité municipale de droite a beau affirmer que l’école est une priorité, cela ne se vérifie pas dans les faits. Malgré la hausse record des impôts locaux et l’augmentation générale des tarifs, elle choisit de baisser les moyens pour l’accueil des petits Toulousains  (moins 13% pour les fournitures scolaires, fin de la gratuité de la cantine, augmentation des tarifs des CLAE et des cantines.)  Elle choisit aussi de dégrader les conditions d’accueil dans les écoles maternelles en ne remplaçant pas tous les départs à la retraite des agents spécialisés ( ATSEM).

La  politique municipale n’a qu’un objectif : augmenter les recettes de 10 millions par an. Les Toulousains, eux,  sont doublement pénalisés : cette politique porte atteinte à leur pouvoir d’achat et dégrade le service public d’éducation. Cette dégradation risque d’écarter du temps périscolaire de nombreux enfants : ceux dont les parents ont des moyens suffisants pour se tourner vers le privé ou les gardes d’enfants et ceux, sans moyens suffisants, qui se retrouveront sans solution. Rappelons que la cantine comme le CLAE favorisent pourtant la socialisation des enfants.

Alors même que le maire vient de signer le Projet Educatif De Territoire et convoque  le Parlement Educatif, il nous paraît important de réaffirmer :

-           la nécessité de rétablir la gratuité de la cantine pour les familles les plus démunies, à l’instar de la décision prise par le Conseil Départemental,

-           de maintenir la nomination d’une ATSEM par classe maternelle,

-           de proposer au débat du Parlement Educatif les tarifications des accueils de loisirs.

Sinon le Parlement Educatif ne sera qu’un effet de communication supplémentaire. Exigeons des moyens pour l’école !

Groupe Communiste, Républicain et Citoyen,

Groupe Socialiste et Républicain

Groupe Toulouse Vert demain

Groupe Radical de gauche, républicain et humaniste

No

La majorité municipale de droite a beau affirmer que l’école est une priorité, cela ne se vérifie pas dans les faits. Malgré la hausse record des impôts locaux et l’augmentation générale des tarifs, elle choisit de baisser les moyens pour l’accueil des petits Toulousains  (moins 13% pour les fournitures scolaires, fin de la gratuité de la cantine, augmentation des tarifs des CLAE et des cantines.)  Elle choisit aussi de dégrader les conditions d’accueil dans les écoles maternelles en ne remplaçant pas tous les départs à la retraite des agents spécialisés ( ATSEM).

La  politique municipale n’a qu’un objectif : augmenter les recettes de 10 millions par an. Les Toulousains, eux,  sont doublement pénalisés : cette politique porte atteinte à leur pouvoir d’achat et dégrade le service public d’éducation. Cette dégradation risque d’écarter du temps périscolaire de nombreux enfants : ceux dont les parents ont des moyens suffisants pour se tourner vers le privé ou les gardes d’enfants et ceux, sans moyens suffisants, qui se retrouveront sans solution. Rappelons que la cantine comme le CLAE favorisent pourtant la socialisation des enfants.

Alors même que le maire vient de signer le Projet Educatif De Territoire et convoque  le Parlement Educatif, il nous paraît important de réaffirmer :

-           la nécessité de rétablir la gratuité de la cantine pour les familles les plus démunies, à l’instar de la décision prise par le Conseil Départemental,

-           de maintenir la nomination d’une ATSEM par classe maternelle,

-           de proposer au débat du Parlement Educatif les tarifications des accueils de loisirs.

Sinon le Parlement Educatif ne sera qu’un effet de communication supplémentaire. Exigeons des moyens pour l’école !

Groupe Communiste, Républicain et Citoyen,

Groupe Socialiste et Républicain

Groupe Toulouse Vert demain

Groupe Radical de gauche, républicain et humaniste

 

Hausses des tarifs municipaux à Toulouse : les élu-e-s de l’opposition municipale soutiennent l’action des parents d’élèves et l’initiative de la FCPE « La semaine des nuits de l’école »