Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Congrès : Projet de Base Commune proposée par le Conseil National des 5 et 6 mars 2016

Le projet de base commune (voir la pièce attachée) adoptée par le Conseil National des 5 et mars dernier est composé de trois parties : 

- Partie 1 : Le temps du commun

- Partie 2 : 2017 : une autre voie pour l'avenir de la France

- Partie 3 : Des transformations utiles et concrètres pour un Parti communiste de nouvelle génération

Présentation de la partie "Le temps du commun" par Marc Brynhole

« Le temps du commun » avance des réponses aux questions posées pour une transformation sociale de progrès : dans quelle société et quel monde, dans quelle France voulons-nous vivre ? Quels sont les repères pour l’action ? Quels outils pour des changements vers l’émancipation humaine ? Pourquoi le commun devient-il une valeur neuve ? Où sont les possibles ?

Il n’évacue aucun obstacle. Il affronte aussi bien les efforts idéologiques inouïs des  forces du libéralisme pour diviser à l’infini leurs victimes ou pour pousser leur domination jusqu’à la guerre, que les tentatives dramatiques de gestion au jour le jour du capitalisme par la sociale démocratie ou encore  les dangers mortifères des néo-fascismes.

Il veut faire reculer le sentiment d’impuissance partagé par des millions de nos concitoyens tant vis-à-vis d’eux-mêmes que vis-à̀-vis de la politique. Il l’affirme dès les premières lignes en allusion aux 1% de privilégiés possédant autant que 99% des êtres humains : « En ce début de XXIe  siècle, l’idée force,  c’est bien que le mouvement d’émancipation est le mouvement de l'immense majorité au profit de l'immense majorité. (…)»

Le capitalisme mondialisé et financiarisé est incapable relever les défis du siècle : la révolution numérique, la réponse aux besoins utiles, la préservation de la planète, les exigences de liberté, d’égalité, du bien  vivre…Son dépassement n’est pas seulement un choix d’humanité face aux désastres qu’il  engendre mais une nécessité qui  prend source au sein même des contradictions du système.

Les contenus  du « temps du commun » sont des ambitions de luttes et des objectifs de conquêtes: « zéro chômage », une société du bien vivre et du bien commun, la République de liberté, d’égalité et de fraternité, une autre Europe ou encore une France engagée pour la paix dans le monde.

 

Présentation de la partie "2017 : une autre voie pour l'avenir de la France" par Olivier Dartigolles

Les échéances électorales de 2017 peuvent-elles être un moment positif pour le pays et pour la gauche ? Le texte adopté par le Conseil national : « 2017, une autre voie pour l'avenir de la France » répond par l'affirmative. Il lève les brouillages sur les intentions prêtées au PCF pour en affronter les véritables enjeux et annonce les initiatives politiques marquantes qui permettront des avancées.

La situation politique est totalement inédite du fait de la fracture entre le mouvement social, la jeunesse, la gauche, ses électeurs d'un côté et le clan Hollande-Valls de l'autre.

Cette fracture pourrait conduire à l’effacement du courant de gauche dans notre peuple. Nous voulons éviter ce danger mortel pour le pays et au contraire saisir l’opportunité d'un rassemblement plus large, qui conduira, dans le prolongement du Front de gauche, à la constitution d'un front populaire et citoyen, social et politique victorieux.

Pour 2017, notre objectif est la constitution d'une majorité populaire pour un projet de transformation, d'une majorité parlementaire qui rende des comptes au peuple et non au Président.

Comment y parvenir ? En conjuguant la participation active aux luttes et notre engagement dans la primaire pour qu'elle ne soit pas celle conçue par la direction du PS, une affaire de casting permettant à Hollande de se sauver, mais un moment de débat de contenu où se formulent les exigences en un mandat populaire qui sera le socle d'entrée pour les candidats.

Le texte appelle à un immense effort politique des communistes pour donner la parole au peuple. Ce sera l'objet de la grande consultation que nous lançons avec l'objectif de demander à 500 000 personnes d'exprimer leurs exigences pour ce mandat. Le texte expose les initiatives qui peuvent rendre possible ce chemin. Aux communistes d'en décider.

 

Présentation de la partie "Des transformations utiles et concrètres pour un Parti communiste de nouvelle génération" par Emilie Lecroq

Si nous sommes un parti combatif, présent dans tous les départements, nos structures d'animation sont aujourd'hui fragilisées. Comment les revitaliser ? Comment animer notre parti de façon plus efficace ?

La première partie du texte sonde notre capacité à débattre de grands objectifs politiques. Comment lier besoins immédiats et perspective de transformation pour rendre notre projet palpable ? C'est avec cette ambition que nous invitons à créer et investir des espaces de solidarités concrètes. Cet objectif s'allie avec notre volonté de faire de notre parti un outil pour comprendre, agir et s'émanciper. Ce sont des éléments essentiels pour investir tous les lieux de décisions et prendre le pouvoir avec et pour le peuple.

La seconde partie du texte affirme que notre parti est un interlocuteur connu et reconnu dans le paysage politique, une organisation militante capable de faire vivre ses idées, ses actions sur le territoire national. Mais comment tirer parti de cette richesse en associant davantage nos adhérents à nos activités ? Comment ouvrir les portes aux nouveaux adhérents ? Les réponses sont essentielles pour atteindre nos objectifs d'implantation et de proximité.

La partie 3 du texte interroge notre conception citoyenne de la politique. Comment faire évoluer l’organisation vers une pratique citoyenne quotidienne ? Comment être soi-même et capable de travailler avec les autres ? Comment rendre visibles ces espaces et permettre l’investissement du plus grand nombre ?

Pour traduire ces réflexions et objectifs en propositions concrètes, ce texte débouchera sur un relevé de décisions, adopté lors du Congrès. Il s'appuiera sur les propositions formulées lors des congrès de section et départementaux.

 

 

No
 

Congrès : Projet de Base Commune proposée par le Conseil National des 5 et 6 mars 2016