Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Le gouvernement doit renoncer à pourrir le mouvement par des provocations policières

Plus d'un million de manifestants en France : la journée du 31 mars, première mobilisation importante pour les syndicats de salariés, est du niveau de 2010. Le PCF alerte le gouvernement et les forces politiques qui le soutiennent sur la dangerosité d une stratégie qui consisterait à refuser d entendre l'exigence sociale et le mouvement massif de jeunes et de salariés pour que la loi soit retirée. Il faut convoquer une véritable consultation des confédérations syndicales en acceptant de tout remettre à plat et qu'un nouveau texte soit écrit dans le dialogue.

Les forces de l'ordre de notre pays ont mieux à faire que de réprimer la jeunesse. Ce choix de Manuel Valls est indigne d'un chef de gouvernement, s'il persiste à envoyer les policiers en première ligne avec toutes les provocations que cela comporte. Lorsque des salariés d Air France arrachent une chemise, Manuel Valls parle de "voyous" ; lorsque des fonctionnaires de police matraquent la jeunesse, quel doit être l'adjectif employé ?

Ce mouvement est parti pour s'amplifier lors des journées de mobilisation à venir. Il faut retirer le projet maintenant, c'est cela que la foule de 50 à 100 000 manifestants a exprimé dans les rues de Toulouse aujourd'hui. Et les responsables socialistes venus observer en curieux le défilé doivent dans les jours qui viennent demander, eux auss,i le retrait du projet de loi El Khomri.

Pierre Lacaze,

Secrétaire du PCF

31/03/2016