Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

USA : le retour des années Reagan et Bush et de la suprématie des Républicains, en France l'appel au rassemblement du PCF et de son candidat potentiel doit être entendu.

La victoire de Donald Trump, vécue ici comme une surprise, confirme les succès électoraux des Républicains ces dernières années et les difficultés profondes du Parti démocrate face aux déceptions des promesses non tenues d'Obama et des scandales autour d'Hilary Clinton associé à Wall Steet et au mépris de la classe ouvrière. Le camp démocrate n'a pas entendue le message de Senders et du retour du mot socialisme aux États Unis.  C'est le plus gros parti des Etats-Unis qui remporte l'élection aujourd'hui, sur fond de racisme et de rejet des communautés noires, hispaniques, arabes et asiatiques, de discours musclés et guerriers, de protectionnisme et de l'affirmation d'une Amérique blanche et chrétienne.

Ce qui domine est un sentiment d'inquiétude pour ce grand pays face à la démagogie et au retour des années Reagan et Bush junior. Ce résultat, ce retour vers le passé, n'augure rien de bon pour le peuple américain, dont la moitié ne vote plus. Les "hommes blancs en colère", ces laissés de côté, ces populations désemparées par la mondialisation capitaliste, les délocalisations et la précarité, et qui ont voté massivement pour Trump, seront une fois de plus trompés par le candidat des milliardaires américains.
Pour la paix et le progrès social dans le monde, cela va aggraver les difficultés de milliards d'être humains.
 
En France, cela conforte le message porté par le PCF, par Pierre Laurent et André Chassaigne de la nécessité d'un rassemblement à gauche sur des bases claires pour faire face au danger de la victoire de la droite sous pression du Front National. Il faut que tous les candidats possibles à gauche, comme l'ont affirmé les communistes dans leur choix d'un candidat communiste à la présidentielle qui porte fort ce message, reprennent l'idée qu'ils peuvent se retirer pour travailler à la construction d'une candidature unique d'une gauche porteuse de politiques de progrès social, tournant la page du quinquennat d'Hollande/Valls.
 
L'heure n'est plus au débat sur les personnes ou les noms, aux égos disproportionnés mais sur la démarche politique, sur le travail avec tous sans cadre figé, sur l'élaboration d'un pacte d'engagements commun. Il faut respecter tous ceux à gauche qui se retrouvent dans le rejet de l'expérience gouvernementale pour éviter le scénario américain à notre pays.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.