Fédération de la Haute-Garonne

Fédération de la Haute-Garonne
Accueil
 
 
 
 

A quasi mi-mandat, le seul bilan de JL Moudenc c'est l'augmentation des impôts et des tarifs, avec la suppression du tarif Jeunes.

C'est aussi une Métropole non solidaire des territoires et des habitants.

Une Métropole sans projets, endormie, dont la seule actualité en trois ans est une promesse non financée la 3ème ligne et une promesse non tenue : la non-augmentation des impôts ! Un Président qui a augmenté les impôts de 15%, les tarifs de tous les services publics, et, cerise sur le gâteau, supprime les tarifs préférentiels sur le transport, double peine comme pour la culture ou le sport : on paye les impôts et on paye les tarifs.

La suppression du tarif Jeunes est d'autant plus injustifiée au vu des difficultés des jeunes et pas seulement des étudiants.  Pour les jeunes de moins de 26 ans, c'est une augmentation de 50% du tarif transports. Les  jeunes non-étudiants sont laissés de côté alors qu'ils sont souvent les plus précaires. Pour les jeunes, comme pour les habitants, c'est la double peine ! Ils payent la hausse d'impôts et ils payent encore pour les services ! Mais à quoi vont donc servir les impôts ?

Sous prétexte de "tarifs sociaux" c'est en fait une nouvelle augmentation. Lorsque la gauche réfléchissait à l'instauration de tarifs sociaux, elle n'avait pas , auparavant, augmenté tous les tarifs transports comme l'a fait Moudenc, ni les impôts de deux fois 15%. Aujourd'hui, JL Moudenc doit arrêter de piocher dans la poche des habitants : trop, c'est trop ! Tisséo doit conserver ses tarifs préférentiels et notamment le tarif à 10 EUR pour tous les jeunes.

La politique des transports, c'est aussi la nécessité absolue d'harmoniser urbanisme et transports. On ne peut pas laisser des territoires entiers, notamment dans l'ouest et le nord toulousain, voir les immeubles se multiplier sans prévoir les transports nécessaires. C'est ce qu'a rappelé le groupe communiste pendant les débats sur les projets urbains en proposant des Assises de l'Urbanisme et l'engagement réel du Boulevard Urbain Nord. Il est dommage que JL Moudenc ait préféré s'absenter durant les débats sur développement économique et urbanisme plutôt que d'écouter ce que les élus des 37 communes de la Métropole avaient à lui dire.

Autre appel des élus communistes, certainement pas plus entendu par JL Moudenc, la demande d'un président de la Métropole au côté des salariés et étudiants de l'enseignement supérieur pour défendre l'emploi et les bonnes conditions d'études. Et une collectivité au côté des salariés de Latécoère, et non de ses actionnaires.

Pierre LACAZE,
Président du Groupe des Elu-e-s Communistes, Républicains et Citoyens
de Toulouse-Métropole

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.